Retour
26/11/2018

Lancement des consultations publiques sur l'impact environnemental et social des opérations de réhabilitation de 34 établissements d'enseignement au niveau de la Région Tanger-Tétouan-Al Hoceïma

L’Agence Millennium Challenge Account-Morocco (MCA-Morocco) lancera, en étroite coopération avec le ministère de l'Education nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et l'Académie régionale d'éducation et de formation (AREF) de la Région Tanger-Tétouan-Al Hoceïma (TTH), le lundi 26 novembre courant, des consultations publiques sur l'impact environnemental et social des opérations de réhabilitation des infrastructures de 34 établissements d’enseignement bénéficiaires dans la Région TTH du déploiement du "Modèle intégré d'amélioration des établissements d'enseignement secondaire" (MIAES), l'une des composantes de l'activité "Education secondaire" relevant du deuxième programme de coopération "Compact II" conclu entre le gouvernement du Royaume du Maroc et l’organisation gouvernementale américaine Millennium Challenge Corporation (MCC).

Ces consultations publiques seront organisées, dans une première phase s’étalant du 26 novembre courant au 06 décembre prochain, au niveau de 18 établissements d’enseignement secondaire situés dans les provinces d’Ouezzane (un établissement), Chefchaouen (03 établissements), Tétouan (04 établissements) et Larache (06 établissements) et la préfecture de Tanger-Asilah (04 établissements).

Ces consultations publiques, qui s’inscrivent dans le cadre de la consécration de l'approche participative adoptée dès les premières phases de développement de l'activité "Education secondaire", ont pour objectif d’associer l’ensemble des acteurs du champ éducatif au niveau de chaque établissement d'enseignement bénéficiaire à l’examen des résultats de l'étude relative à l'impact environnemental et social de la réhabilitation de ses infrastructures, dans la perspective de la validation finale du contenu des travaux de cette opération de réhabilitation, dont la mise en œuvre devrait démarrer durant l’année 2019.

Il est à rappeler, à cet égard, qu’après la réalisation d’un diagnostic participatif impliquant toutes les parties concernées au sein des établissements d’enseignement bénéficiaires dans la Région TTH dans le but de développer le "Projet d’Etablissement Intégré" (PEI), pierre angulaire de la composante "MIAES", un diagnostic technique des infrastructures de ces établissements a été mené avec l’appui technique d'un bureau d'études spécialisé et en coordination avec tous les intervenants. Ce diagnostic technique a permis de visiter chacun desdits établissements d’enseignement dans l’objectif d’y relever les principales défaillances techniques et les contraintes environnementales, sociales et sanitaires posées et de proposer les ajustements nécessaires pour réhabiliter les infrastructures scolaires afin de créer un environnement propice à l'amélioration de la qualité des apprentissages et des performances des établissements d'enseignement.

Compte tenu du budget limité alloué à chaque établissement d’enseignement bénéficiaire, il a été procédé au classement et à la priorisation des travaux liés à la réhabilitation des infrastructures en coordination avec toutes les parties concernées en veillant à concilier entre les résultats du volet « Infrastructures » du "PEI" et les résultats du diagnostic technique des infrastructures, tout en accordant la priorité aux travaux visant la garantie de la sécurité sanitaire et sociale au sein de l’établissement d’enseignement, la mise en place d'infrastructures et d'équipements de base au profit des personnes ayant des besoins spécifiques et le respect de l'approche genre.

Il convient de noter que les établissements scolaires bénéficiaires du déploiement du "MIAES" profiteront, dans le cadre d'une approche contractuelle, d’un appui intégré qui portera sur le renforcement de leur autonomie administrative et financière, la promotion d’une pédagogie centrée sur l’élève et l’amélioration de l'environnement physique des apprentissages à travers des réhabilitations adéquates des infrastructures scolaires et la fourniture d’équipements nécessaires à l’innovation pédagogique.

S’appuyant sur le levier du Projet d’établissement intégré "PEI", en tant qu’outil élaboré de manière participative et visant l’amélioration des apprentissages et des résultats scolaires, le "MIAES" sera déployé dans 90 établissements d’enseignement secondaire (collèges et lycées), répartis sur trois régions : Tanger-Tétouan-Al Hoceïma, Fès-Meknès et Marrakech-Safi.  

Outre le développement et le déploiement du "MIAES", l’activité "Education secondaire", conçue en parfait alignement sur la Vision stratégique 2015-2030 de réforme du système d’éducation et de formation, s’articule également autour du renforcement du système d’évaluation des acquis des élèves et du système d’information "MASSAR" et du développement d’une nouvelle approche pour l’entretien et la maintenance des infrastructures et des équipements scolaires. Dotée d’une enveloppe financière de 112,6 millions de dollars, l’activité "Education secondaire" a pour finalité de promouvoir l’employabilité des jeunes marocains, à travers l’amélioration de la qualité et de la pertinence des programmes d’enseignement secondaire et la garantie de l’accès équitable à cet enseignement.

Pour rappel, l’activité "Education secondaire" relève du projet "Education et formation pour l’employabilité" qui constitue, en plus du projet "Productivité du foncier", les deux projets financés sur une période de cinq ans par le Compact II, entré en vigueur le 30 juin 2017 et mobilisant un don américain de 450 millions de dollars, auquel s’ajoute une contribution du gouvernement marocain d’une valeur équivalente à 15% au moins de l’apport américain.

Ajouter un commentaire

Lettre d'information

Stay informed - subscribe to our newsletter.
The subscriber's email address.